• Accueil
  • > Archives pour janvier 2010
( 6 janvier, 2010 )

Grand-messe en l’honneur de sainte Teinture

Pendant une douzaine d’années, j’ai eu le bonheur de teindre les toisons de mes brebis avec des plantes ramassées dans la campagne environnante. Pourquoi le dimanche ? Parce qu’à l’époque, étant institutrice, j’étais libre ces matins-là. Bonheur d’allier les joies de la marche en pleine nature, la contemplation des beautés végétales, à celles de la préparation à la teinture végétale.

Ma grand-messe à moi a lieu, tels les pratiquants en religion, chaque dimanche matin. Un vaste lieu de culte : les talus des routes de la campagne environnante et les chemins creux de mon village de Basse-Normandie. Mes objets de culte : des paniers d’osier, des plantes, fleurs, branchettes et écorces. A chaque saison, des messes aux épitres et évangiles différents. En hiver, dès le timide lever du pâle soleil, quand merles et pinsons s’égosillent, annonçant la fin de la nuit, un panier me suffit pour la cueillette des fleurs jaune d’or au parfum noix de coco, chaud et sucré, des ajoncs. Gare aux épines acérées et patience ! Une multitude de ces pétales est nécessaire pour colorer la laine d’un beau jaune jonquille.    

millepertuis.jpg       millepertuis.jpg

Au début du printemps, la rousserolle entame son répertoire de mélodies variées. C’est le moment de tailler une pleine brassée de brindilles de robinier faux-acacia que je devrai hacher et faire cuire longtemps afin d’obtenir un autre jaune, plus ou moins prononcé selon la quantité de jeune bois utilisé.

robinier.jpg     robinier.jpg     

Au mois de mai, balade dominicale pour la coupe des crosses de fougères aigles. Dans la tiédeur matinale, qu’il fait bon écouter le chant du coucou et humer les senteurs légères des fleurs de pommier ! Le panier est vite plein : les plantes abondent. Il suffira ensuite d’une dose de chance pour transformer ces parties terminales des grandes plantes en un joli vert tendre. Sinon, il faudra se contenter d’un autre jaune ! 

06061349fougere.jpg        06061349fougere.jpg       06061349fougere.jpg    

 En été, lorsque les hirondelles gazouillent sur les fils électriques, les millepertuis sont en fleurs. Dès l’aube, sur les talus, délicatement, du bout des doigts vite rougis par le colorant naturel des sommités fleuries, je cueille. A peine rentrée à la maison, je m’empresse de plonger toutes ces fraîches inflorescences dans l’alcool qui, aussitôt, se teinte de rouge. Les résultats obtenus sur la laine sont toujours surprenants, les coloris allant du rouge brique au vert ou même les deux à la fois ou encore au jaune banal ….et décevant, dans le pire des cas. J’aime cette plante mystérieuse qui offre sa teinture selon son humeur, peut-être.    

                  millepertuis.jpg              millepertuis.jpg

En août, près des ruisseaux où la bergeronnette sautille en hochant la queue, je coupe les tiges des reines des près au délicieux parfum pour obtenir des jaune acide.

reinedesprs.jpg  reinedesprs.jpg  reinedesprs.jpg   

Au début de l’automne, quand l’infatigable pinson continue son éternel et lancinant refrain, je ne dédaigne pas non plus me tacher les mains de violet pour égrainer les baies du sureau noir qui donneront généreusement des violets, mauves ou lavande, selon l’ajout de sel ou de vinaigre.  

sureau2.jpg          sureau2.jpg          

  

Pour une balade très, très courte, il me reste les racines des garances du jardin à arracher, brosser, sécher et couper en petits tronçons avant d’obtenir les plus belles des surprises : de merveilleux roses.    

         garance.jpg        garance.jpg    

Et enfin, il y a encore moins loin, pour les dimanches pluvieux, les pelures des oignons, précieusement amassées tout au long de l’année et qui offriront des jaunes dorés très soutenus.              

 oignon.jpg                   oignon.jpg            

   Ainsi s’achèvent mes grand-messes. Une année s’en va. Une nouvelle débute pour de futures balades à la découverte d’autres plantes tinctoriales et la création de nouveaux tissages en laine colorée avec ces plantes.  

tissagesac2.jpg 

Sac, échantillon de nombreuses laines teintes.  

tissagesac1.jpg     

|