( 10 mars, 2013 )

J’ai épargné une araignée…

 

 Dimanche 10 mars 2013

 

J’ai épargné une araignée.             Doux sentiment de paix.

Elle avait, pour l’hiver,                      Squatté la *datchavane.

Tissant ses toiles bien à l’abri,            Elle vivait sereinement,

S’ancrant sur le *  »Walden  »,                              De  « La vie dans les bois  »

Jusqu’au sommet          De * »L’Esprit du Tibet  ».

Anachorète respirant          L’occasionnel bâton d’encens.

Solitaire supportant                             Ma quotidienne visite.

«  Ne va pas dire à tes copines                       qu’ici tu coules des heures divines !

Reste , ta vie durant, ermite.                   Loin des autres, à l’abri du Mal,

Jusqu’à ta dernière heure fatale.                           Les humains ne valent rien!

Hypocrites et sans cœur,                 Mesquins et vils menteurs !

J’ai épargné une araignée,                        Nous avons fait la paix.

DSCF1900

 

*Datchavane : petite et vieille caravane à côté de l’isba des champs, aménagée en refuge lit et bureau de bricolages

* »Walden ou La vie dans les bois  » : livre écrit par l’écrivain américain H D Thoreau (1817-1862) qui raconte la vie qu’il a passée dans une cabane pendant deux ans, deux mois et deux jours, dans une forêt près de l’étang de Walden.

 * »L’Esprit du Tibet  » : autre bouquin sur l’une des étagères de la datchavane, écrit par Matthieu Ricard, moine Zen, qui raconte la vie et le monde de Dilgo Khyentsé, son maître spirituel.

 

Pas de commentaires à “ J’ai épargné une araignée… ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|