( 7 février, 2015 )

Ariège et Pyrénées

 

arpng

                                       Ariège

Près des Pyrénées,     l’Ariège coule,     Lentement s’écoule

A travers Pamiers.     Le flot transparent

Passe sous les ponts,         Sur les galets ronds       Usés par le temps.

Plus loin le cours d’eau                      Descend en cascade,

sans-titre.Ariègepng      Fait une escapade

Tout en tremolos.

 

 

 

 

J’ai extrait ces deux poèmes sans prétention du cahier que je tenais lors du voyage  vers Pamiers, chez Marie-Jeanne et Bernard Allix entre le 19 et le 25 août 1995, en compagnie de papa et maman.

                                                     Pyrénées

 

Montagnes bleues,                         Montagnes vertes,

Pics nuageux,           Masses inertes,          Formes sculptées

Aux grands chapeaux                Toujours en paix

Et en repos                              Depuis des temps immémoriaux.

Malgré les vents                        Et les trombes d’eau,

Salut à vous,                    Les Pyrénées !

Apprenez-nous l’humilité,      L’amour du Beau,           De la pureté,

Loin des grands maux                 D’la société,

Avec un goût                 D’éternité !

Merci à vous,           Les Pyrénées !

Py                                      pyre

 

 

 

21 août 1995

 

Pas de commentaires à “ Ariège et Pyrénées ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|