( 15 février, 2015 )

Il est loin le temps ……

Il est loin le temps des fenaisons, des senteurs d’herbes sèches, des bottes de foin à rassembler, des vieillottes à bâtir les soirs d’orage, des greniers brûlants et poussiéreux, des lourdes charretées tirées par Mignonne, notre jument.

Mignonne

Il est si loin le temps des écoliers, l’encre violette versée dans l’encrier de porcelaine blanche, sortie d’un long flacon d’un litre avec bec verseur et l’odeur de la craie grinçant sur le tableau noir.

Il est bien loin le long chemin du retour de l’école emprunté à la nuit tombante quand, restée à pleurer sur un problème à mes yeux insolvable, je quittais la classe vers 18h ou 18h30. Les ombres menaçantes, aux quatre coins du chemin, s’en donnaient à cœur joie, me faisant stopper net et attendre un éventuel mouvement des monstres.

abbé blandet

Il est très loin le temps des premières messes basses auxquelles, levée tôt, j’assistais avec mes deux grand-mères dans l’habituel banc situé en face de la petite porte d’entrée de l’église. Et puis l’heure du catéchisme qui suivait l’office, les notes de l’abbé Blandet. Attention au 5 à peine et aux humiliantes notes en-dessous de ce chiffre !

nous

Envolé le temps des récitations à apprendre par cœur. Chaque jour, deux ou trois nouveaux vers étaient écrits sur le tableau noir, à recopier par l’élève sur son cahier de récitations et à apprendre le soir. La cigale et la fourmi,

Il est parti le temps de l’enfance, avec son lot de petits bonheurs, de joies et de tristesses, de pleurs et de rires.

Pas de commentaires à “ Il est loin le temps …… ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|