( 3 novembre, 2015 )

Un jour, sur mon chemin, Doudoune et Riri les bien aimés

doudoune 1O

doudoune 5 O

Deux êtres de douceur, de gentillesse, charmants et charmeurs, affectueux, toujours à l’écoute, discrets mais aussi très présents.

 

Ils sont entrés dans ma vie lorsque j’avais choisi, au printemps 2013, d’offrir mes services sous forme de promenade, trois fois par semaine, aux chiens d’un refuge proche de Coutances.

doudoune 6 O

Un endroit insolite, Arche de Noé presque inimaginable, grande maison bourgeoise aux multiples pièces dans laquelle vivaient une dame et sa quarantaine de chiens, plutôt de chiennes, en liberté, presque toutes recueillies suite à un abandon.  Juste quelques mâles très doux côtoyaient la meute de filles dont une chienne couleur fauve, triste, constamment en boule sur l’un des nombreux fauteuils et canapés qu’offrait la demeure. Quant aux autres mâles, de petits enclos grillagés leur étaient réservés tout autour de la grande propriété, car très souvent caractériels et ne se supportant pas entre eux.

Doudoune 9 O

C’est donc à ceux-ci que j’accordais une longue promenade, un par un généralement, sauf Rouky et sa compagne Sally, habitués ensemble dans le même box. Moins heureux tous ceux-là car n’ayant droit qu’à une très relative liberté d’un quart d’heure par jour. Une douzaine d’allers et retours, douze animaux, chacun son tour, au bout de la laisse à enrouleur d’abord à la sortie du box en traversant la cour puis dans le chemin pour accéder au champ herbu parcouru en long et en large à la grande joie du chien flairant et humant d’autres odeurs que celles de son étroit logement.

doudoune 7 O

Un vaste champ aux herbes hautes, couvert de rosée avec, en toile de fond, les éoliennes du pré d’à côté. Je n’ai jamais osé en lâcher un seul et pourtant que c’est triste un chien au bout d’une laisse ! Peur qu’il ne revienne pas, peur de me faire gronder !

Doudoune 2 O

Un talkie walkie me servait de mot de passe pour entrer dans la cour après la balade, la dame de nourrissage et de nettoyage des boxes en ayant lâché un autre dans cet endroit clos, pendant ma balade.

Joie de rendre ces chiens captifs un peu heureux avant de regagner leur prison. Stan, Rouky, Baïla, Ulysse, Cachou, Furious, Bijou : tant de noms qui me rappellent le souvenir de ces amis occasionnels…

Doudoune 3 O

Que sont-ils devenus ? D’autres amis des animaux ont-ils pris ma suite ?

Souvent quand je regarde Doudoune et Riri heureux ici, je pense à ceux qui n’auront jamais la chance de connaîte un foyer d’amour et qui continueront de végéter toute leur vie en box !

Je dois vous expliquer que pour Doudoune, la grande fauve, croisée Braque et peut-être Labrador, toujours en boule, si triste sur son fauteuil, le coup de foudre a été immédiat. Mme X, la propriétaire, me demandant un matin d’aller aérer un peu cette chienne qui lui grognait dessus, j’ai passé le collier à la prénommée Gitane qui, avec son intelligence géniale, a tout compris. Le jour suivant, dès mon arrivée, elle me suivait pour une autre balade. Et ainsi de suite jusqu’au jour où je n’ai pu m’empêcher de proposer un marché à Mme X. Elle me donnait la chienne en échange de mes services. Marché conclu.

Quant au tout petit Riri, anciennement Helliott, le « rebut d’élevage » qu’elle avait rapporté de chez des éleveurs savoyards voulant s’en débarrasser, je n’ai pu résister à l’emporter bien vite à la maison, moyennant un bon paquet de billets.

Rebut d’élevage et invendable sur le marché car prognathe (avec une dent proéminente) plus queue cassée. Ce qui portait à six le nombre de mes amis canins à cette époque.

Quand on aime, on ne compte pas !

doudoune 4 O

 

1 Commentaire à “ Un jour, sur mon chemin, Doudoune et Riri les bien aimés ” »

  1. Karine dit :

    J’adore te lire .<3

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

|