( 28 novembre, 2015 )

Sale temps pour les sapins !

Déjà les tronçonneuses s’acharnent à couper, de l’aube au crépuscule, des milliers de champs entiers plantés de petits sapins tout juste au printemps de leur vie.

sapins coupés

Petits sapins privés de vie dont le moignon de pied sera enfoncé dans un seau de sable ou cloué sur une planche pour qu’ils aient l’aspect d’un vrai sapin en vie.  Et qu’on baptiste, un fois morts,  « sapins  de Noël » !

 

Je croyais que Noël signifiait la naissance d’un enfant, non la mort de millions d’arbrisseaux !

Petits sapins ensuite jetés à la poubelle.

gachis

 

Des forêts entières saccagées pour la fiesta, les artères du poumon atmosphère brisées pour un leurre, pour une soi-disante joie d’enfants (déjà éduqués à trouver beau un arbre mort !), les parents pestant vite après la perte des aiguilles ternies sur le tapis du salon. « Vivement que Noël soit fini et qu’on se débarrasse de ça ! »

sapins 3

Petits sapins immolés parce que l’être humain n’y voit pas plus loin que le bout de son nez, parce qu’il ne sait pas respecter la nature !

sapins 1

Pourtant il existe des jardiniers, plus sensibilisés à la vie, qui proposent des arbres de Noël avec leurs racines, des arbres dotés d’une chance de continuer leur vie.

images35O9UKMO

Parce que la coutume veut que…. Gare à celui qui n’a pas son sapin dans la maison à Noël ! Il est ringard ou lugubre ou idiot ?

Mais non, il est joyeux, heureux et va fêter la naissance de l’enfant autrement (pas la naissance d’un seul enfant nommé Jésus, non l’enfant en général, le mystère de la naissance).

images32SO97J5

Je suis ravie en me contentant d’aller saluer, chaque jour, la vingtaine de fiers sapins du champ, religieusement et rapidement replantés sur le talus, après chaque Noël quand les enfants étaient encore petits. Tradition vite abandonnée une fois les jeunes absents du nid familial.

sapins 2

Je suis ravie d’allumer une bougie sur la table de la salle à manger pour la beauté vacillante et enivrante de sa flamme.

Jamais je n’ai supporté d’acheter un sapin coupé, même dans la classe de Maternelle dont j’avais la charge. Je présentais aux enfants le conifère avec ses racines et leur expliquais combien la vie d’un arbre est importante. Qu’en ont-ils retenu aujourd’hui ?

A bientôt pour d’autres croquenotes !

Et que la sève du sapin continue de l’alimenter !

 

 

 

 

2 Commentaires à “ Sale temps pour les sapins ! ” »

  1. Karine dit :

    C’est bien dit ça!!! J’avais pas de déco de Noël avant ma fille….mais à son premier Noël, j’ai acheté un sapin artificiel et il est courageux ce sapin :D il ressort de son carton tous les ans. :)

  2. Anonyme dit :

    Quel beau récit. Oui il faut en acheter un avec racine pour pouvoir prolonger sa vie. Moi je le planté dans mon jardin et au le plaisir de le voir grandir…..merci
    Nelly

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

|