( 13 avril, 2017 )

Les secrets de l’île Pamplemousse Chapitre 2

Symphonie Du Nouveau Monde No.9, En Mi Mineur,.mp3

Revenons à notre mouton en soutane, ou plutôt à notre abbé Jean-Joseph Fauchon, né au hameau de la Petite Barbouyère à Saint-Denis-le-Vêtu le 19 avril 1758, baptisé, le lendemain, par son oncle Jacques-Jean, le vicaire. Décidément, encore un curé Fauchon !

Certainement le nez dans les études jusqu’à l’âge de 28 ans et le voilà nommé acolyte en 1780. Non, rien à voir avec l’emploi de boissons alcoolisées, rassurez-vous ! Non, le rôle de JJF, c’est d’accompagner le prêtre et le diacre pour leur rendre tous les services possibles lors de la liturgie d’un sacrement. Bref, un grand enfant de chœur qui, l’année d’après, on est en 1781, deviendra sous-diacre. Enfin nommé prêtre à 26 ans, sans ministère.

 

Voilier. Merci, Wikipédia

Voilier. Merci, Wikipédia

Comme il n’est pas fonctionnaire, JJF n’aura pas à prêter serment à la Révolution mais s’enfuira quand même avec son oncle baptiseur et le curé local vers Jersey pour échapper aux persécutions et à la coupeuse de têtes bien aiguisée nommée guillotine.

Plusieurs milliers de prêtres réfractaires et notre JJF se réfugieront à Jersey pendant la Révolution.

Plusieurs milliers de prêtres réfractaires et notre JJF se réfugieront à Jersey pendant la Révolution.

Pour notre exilé ecclésiastique, pas question de rentrer en Normandie !

 

Notre prêtre se révèle une âme de globe-trotter et s’embarque pour l’Isle de France (Maurice). Combien de jours de bateau ? Un mois peut-être ?

Quelle drôle d’idée !  Pour y évangéliser les autochtones ? Par envie d’exotisme ? Pour s’enrichir ? Notre tonton pasteur a hélas emporté son secret dans sa tombe !

Sur l’île peuplée de 45 000 habitants à cette époque, sept prêtres seulement. Quinze ans plus tard, il n’en resterait que trois dont JJF.

Le voilà curé à Saint Julien de Flacq puis à Saint François d’Assises de Pamplemousses. Ca y est ! Le premier secret est levé ! Ecrivait-il à sa famille proche : « Je suis à Saint François de Pamplemousses » ? Famille qui annonçait aux autres membres : « L’abbé est à Pamplemousse ! »  D’où l’inexactitude parvenue jusqu’à ma grand-mère qui me l’a retransmise en évoquant l’oncle de l’île Pamplemousse, alors qu’il s’agissait de l’Isle de France ou île Maurice.

Saint François de Pamplemousses existe toujours. Situé dans le district du Nord-Ouest de l’île.

Le district de Port Louis où se trouve Saint François de Pamplemousses.

Le district de Port Louis où se trouve Saint François de Pamplemousses.

Son église, l’un des trois plus vieux édifices religieux de l’île, a été bâtie en 1756. Toute en pierres noires volcaniques.

 

L'église Saint François de Pamplemousse

L’église Saint François de Pamplemousse

C’est donc dans un édifice quasi neuf qu’officiait le grand oncle.

Vue du jardin botanique

Vue du jardin botanique

A deux pas du jardin botanique  débuté par Bertrand Mahé de la Bourdonnais, amiral et gouverneur de l’île,  et achevé par Pierre Poivre

Buste de Pierre Poivre à l'entrée du Jardin Botanique de 37 ha.

Buste de Pierre Poivre à l’entrée du Jardin Botanique de 37 ha.

 

vers 1770.

Vue du jardin botanique

 

Après un quart de siècle passé à 9 658 kilomètres de sa famille, le 3 juin 1818 JJF décide de rentrer au pays natal. Or le second mystère ne fait que commencer car notre abbé voyageur ne réapparaîtra au port de Granville que trois ans plus tard, en 1821, avec deux voiliers chargés de …………

La suite à demain, si vous le voulez bien.

 

1 Commentaire à “ Les secrets de l’île Pamplemousse Chapitre 2 ” »

  1. Anonyme dit :

    On va attendre demain alors….

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

|