( 14 mars, 2018 )

Un soir en mars

                 UN SOIR EN MARS

 

Scènes de la vie quotidienne, banales, diront certains, délicieuses pour moi quand je prends le temps de m’attarder au champ en assistant, spectacle toujours nouveau, à l’apparition de la nuit, douce compagne mystérieuse et confortante.

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le soleil s’est couché, là-bas, entre les chênes.

Le rideau va tomber. Encore un jour qui meurt ! 

Au-delà du grand champ, pleure au bout de sa chaîne

Un pauvre chien captif, aboyant sa douleur.

 

Les brebis ont rejoint leur étable, sereines,

Broutant au râtelier le foin avec lenteur.

Les poules au perchoir, rassasiées de graines,

Sont enfin assoupies, blotties telles des sœurs.

 

J’écoute, dans la nuit, la chouette qui chuinte

Au seuil du vieux grenier puis va, sans bruit, chassant

Mulots pour son festin, par grande faim contrainte.

 

A cette heure paisible où tout va basculant

Dans l’ombre qui étend sa cape en sourde étreinte,

Parmi les étoiles tu luis au firmament.

 

Nellie, La Mauvillière, le 13 mars 2018

Pas de commentaires à “ Un soir en mars ” »

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

|