( 3 juin, 2018 )

Frederick, pour ton 21ème anniversaire …..

Sergeant Robert Elcombe

Sergeant Robert Elcombe

Sergeant Lionel Pearcey Croom

Sergeant Lionel Pearcey Croom

 

William Lynam, flying officer

William Lynam, flying officer

Sergeant Farewell Harrisson

Sergeant Farewell Harrisson

Il est des reportages Manche Libre plus émouvants que d’autres, tel celui-ci,du dimanche 3 juin, que je relate dans l’édition de cette semaine du 7 juin 2018.

 

 

Il y a 74 ans, ils étaient sept aviateurs dans un bombardier Lancaster, partis pour une périlleuse mission en temps de Seconde Guerre Mondiale, un certain 6 juin 1944.

Chaque année, sans faillir, Hilary Thompson leur rend hommage au pied de la stèle érigée à leur mémoire. Des Anglais de la région ou proches parents déposent un insigne près de chacun des noms gravés dans la pierre. Surgit de cet endroit la terrible vision de ces 7 jeunes tués en plein ciel, emprisonnés dans leur avion de malheur. Emotion………renouvelée chaque année……..Emotion partagée par les Anciens Combattants, porte-drapeaux, autorités présentes et fervent public qui n’oublie pas. 

« Chaque fois que je me recueille près de la stèle érigée en souvenir d’eux, je leur parle comme s’ils étaient mes enfants », évoque Hilary Thompson, la voix chargée d’émotion.

Hilary, lors de la cérémonie ce matin

Hilary, lors de la cérémonie ce matin

 

Au décollage de la base de Binbrook, au nord de Londres, ce 6 juin 1944, ils étaient 7 aviateurs à embarquer à bord du bombardier Lancaster pour une mission de nettoyage sur Vire. Les 3 précédentes ayant été annulées à cause du mauvais temps, celle-ci démarrait bien.

Arrivé d’Australie en 1943, Frederick Knight, le jeune pilote de 21 ans, sa montre en or au poignet, offerte par Frederick et Margaret, ses parents d’Haberfield, banlieue de Sydney (Australie), était aux commandes du Lancaster. Un bombardier, tout juste sorti d’usine en 1940, de la compagnie Royal Australian Air Force. Ses 6 compagnons, John Read, 21 ans, William Lynam, 26, Leonard Hillman, 24, Farewell Harrison, 23, Robert Elcombe, 18 ou plus exactement 17 car il avait menti sur son âge pour être incorporé, et Lionel Croom, 39, étaient tous anglais, de la Royal Air Force. 

Frederick Knight

Frederick Knight

 

L’avion a-t-il été touché par la DCA ennemie lors de son survol de la Manche ? Le feu s’étant brusquement déclaré à bord, aucun des hommes n’a pu sortir son parachute, tous périssant brûlés vifs dans l’appareil qui s’est désintégré sur quelques communes du canton de Cerisy-la-Salle.

 

Sur le terrain du drame où l’habitacle de l’avion est tombé, un seul corps a été retrouvé intact, les autres calcinés et déchiquetés.

Serge Torchio, le président des Anciens Combattants du canton se souvient, étant enfant en 1944, avoir vu une partie de l’avion tombée sur la commune de Notre-Dame-de-Cenilly. Il ajoute qu’un habitant allait déposer chaque 6 juin un bouquet de fleurs à cet endroit. 

Flying officer John James Read

Flying officer John James Read

 

La montre en or de Frederick a été retrouvée dans un champ de labour, bien des années plus tard, la partie en or intacte, le reste calciné. A l’intérieur, était gravé : « Frederick, pour ton 21e anniversaire, 1943« .

Les corps des sept victimes ne reposent pas en cet endroit mais au cimetière britannique de Bayeux dont j’ai fait un rapide survol informatique pour y découvrir leurs sépultures et une seule photo, celle de Frederick Knight.

Ce cimetière britannique est un bout de terre française offerte aux Alliés à l’issue de la guerre. Y reposent 3935 Britanniques, 181 Canadiens, 8 Néo-zélandais, 1 Sud-Africain, 25 Polonais, 3 Français, 2 Tchécoslovaques, 2 Italiens, 7 Russes, 466 Allemands et 17 Australiens parmi lesquels Frederick.

Etait présent à cette cérémonie le neveu du plus jeune des aviateurs d'à peine 18 ans

Etait présent à cette cérémonie David Elcombe, le neveu du plus jeune des aviateurs d’à peine 18 ans, Robert Elcombe.

 

Frederick Knight, pilot officer

Frederick Knight, pilot officer

Leonard Hillman, seargent

Leonard Hillman, sergeant

 

 

1 Commentaire à “ Frederick, pour ton 21ème anniversaire ….. ” »

  1. Anonyme dit :

    A chaque anniversaire du débarquement une pensée pour tous ces jeunes gens qui sont venus nous délivrer.
    Notre devoir est de garder tout cela dans nos mémoires et de transmettre à nos enfants et petits enfants……

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

|