( 12 juillet, 2018 )

Quelle vie d’éphémère !!!!

De l’apparition du premier hominidé à ce plus ancien insecte ailé toujours présent près de nos ruisseaux, il y a une éternité.

Si Lucy, l’une de nos ancêtres australopithèques, est apparue il y a un peu plus de 3 millions d’années, la venue de l’éphémère daterait d’il y a environ 300 millions d’années.

Hier encore, ignare que je suis, je ne savais rien de cet insecte et de sa curieuse vie.

En bref résumé très succinct !, à partir de l’œuf pondu par l’insecte adulte sort la larve baptisée du joli nom de naïade puis de nymphe.

Merci à wikipédia

Merci à wikipédia

Trois années s’offrent alors à elle en eau douce. Le farniente pour ce bébé qui se délecte de la couverture d’algues recouvrant les pierres du lit de la rivière, en la broyant et la mâchonnant avidement de ses grandes mandibules.  Miam !  A moins qu’un poisson affamé, passant par là, croque lui-même cette chose appétissante bien dodue !

Et maman, pendant ce temps, où donc est-elle ? Paix à son âme car après avoir engendré la petite et ses 500 à 3000 soeurs-oeufs, ne possédant plus de mâchoire l’infortunée accouchée trépasse dans la journée ou survit, sous une bonne étoile, quelques jours sans pouvoir s’alimenter. Obligatoire grève de la faim, erreur du créateur !!

Photo Insecte.org

Photo Insecte.org

 

Papa serait-il plus veinard ? Pas vraiment car, pour lui, une fois les galipettes accomplies avec sa dulcinée lors du bal nuptial, il passe de vie à trépas car, pour lui aussi, pas question de croquer un steak d’algues sans appareil buccal !

Pas enviable cette vie d’éphémère !

Si, cet été, vous passez près d’un paisible cours d’eau, ayez une pensée émue pour ces élégants insectes aux fines ailes transparentes dont la durée de vie ne dépasse pas la semaine et soyez contents d’avoir la possibilité de devenir centenaires !

Je laisse le mot de la fin, bienvenu, à Fleurette Lévesque (1915-1998), écrivaine française.

Le bonheur est éphémère, il passe sans s’arrêter, il s’attarde parfois, l’espace d’une illusion, mais rares sont ceux qui savent le retenir, le garder. Il est si fragile, si vulnérable, il suffit de trois fois rien pour l’effrayer, le voir fuir à jamais.

 

 

1 Commentaire à “ Quelle vie d’éphémère !!!! ” »

  1. Anonyme dit :

    Que c’eSt beau et plein de vérité ce qu’écrit
    Cette dame fleurette levesque.
    Merci nelly

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

|