( 9 janvier, 2019 )

Une étoile, rien qu’une étoile…

L'étoile du berger Camille Corot 1864

L’étoile du berger Camille Corot 1864

Du poète André Breton (1896-1966) je connais très peu d’écrits. Et si je n’éprouve guère de plaisir à lire sa poésie surréaliste, je suis tombée amoureuse d’un de ses vers.

« …Une étoile, rien qu’une étoile perdue dans la fourrure de la nuit. » (extrait du poème Du rêve, New-York 1943).

Pourquoi ? me direz-vous.

Peut-être parce qu’elle illustre notre passage sur terre, entre lumière et ombre, joie et chagrin, entre petitesse et grandeur, plaisirs et solitude, perdus dans l’infinitude ouatée

Pas de commentaires à “ Une étoile, rien qu’une étoile… ” »

Fil RSS des commentaires de cet article. | Trackback

Laisser un commentaire

|