• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 21 janvier 2019
( 21 janvier, 2019 )

Doux blanc bonheur

« Le bonheur est comme la neige : il est doux, il est pur et… il fond.”

 Claire Malesset, poétesse belge

 

Il y a bientôt quatre décennies, nous découvrions en famille nos premiers émois enneigés.

Avant ce voyage vers les Vosges en février 1981, les annuels rares épisodes blancs normands avaient bien sûr ponctué nos hivers, ces beaux jours à regarder tomber les légers flocons immaculés, le nez collé à la vitre de la chambre, les yeux émerveillés par cet insolite grandiose spectacle, à construire un bonhomme de neige ou faire une partie de boules glacées.

eE,n février 1983, at home.

En février 1983, at home.

 

 Partir enfin pour la toute première fois aux « Sports d’hiver » avec mari et enfants, pour faire comme tout le monde, offrir aux jeunes un joli voyage et découvrir un nouveau coin de France, quelle aventure !

Pourquoi avions-nous choisi les Vosges, du côté de Fresse-sur-Moselle ? Parce que les ballons vosgiens m’impressionnaient moins que les pics alpins.

Si Lénaël, âgé de 5 ans, pouvait affronter les frimas sans problème, pour Romaric, le petit dernier, tout juste 1 an et demi, les bras des parents et la luge furent un refuge sûr.

Neige 1981Si doux souvenirs lointains ravivés par ce merveilleux récent voyage à Grimentz pendant lequel nous avons tous profité des joies offertes par ce blanc tapis.

 Ce sont maintenant les enfants des enfants qui s’adonnent aux joies de la luge … Une génération pousse l’autre ! Ainsi va la vie ! Sans amertume, en attendant la prochaine neige normande ou transalpine !

Chanson pour les enfants l’hiver

Dans la nuit de l’hiver
Galope un grand homme blanc
C’est un bonhomme de neige
Avec une pipe en bois,
Un grand bonhomme de neige
Poursuivi par le froid.

Il arrive au village.
Voyant de la lumière
Le voilà rassuré.

Dans une petite maison
Il entre sans frapper ;
Et pour se réchauffer,
S’assoit sur le poêle rouge,
Et d’un coup disparaît.

Ne laissant que sa pipe
Au milieu d’une flaque d’eau,
Ne laissant que sa pipe,
Et puis son vieux chapeau.

Jacques Prévert

 

neige 1981 Vosges 1

  

|